Quelques stratégies au Poker

Le short stack

Être short stack signifie jouer avec un tapis faible par rapport aux autres. Ou bien de pouvoir jouer très peu de coups par rapport aux blinds.

Comment jouer short stack ?

Il n’y a pas beaucoup de manière de jouer short stack vu que vous n’avez pas beaucoup de profondeur de jeu. En général il vous suffit d’attendre un bon jeu et de lancer le tapis, en espérant être payer par un autre joueur et de gagner. Ce qui arrivera souvent car votre tapis est trop faible pour faire peur vos adversaires, ils auront plus souvent tendance à payer avec des jeux moyens.

Il est parfois profitable de jouer avec un short stack en entrant sur une table de cash game si vous êtes débutant. Cela vous permet de faciliter vos décisions et de ne jouer que les bons jeux à tapis mais gare aux bad beats.

De plus si vous ne touchez pas de jeu pendant un moment votre tapis risque de fondre très vite à cause des blinds.

Comment jouer un short stack ?

Contre un short stack vous pouvez jouer plus large car celui-ci sera moins enclin à payer vos relances vu qu’il n’a pas de profondeur de jeu. De plus vous ne perdrez pas tout votre tapis en jouant contre lui. Les coups vous couteront moins cher et peuvent rapporter. Mais gare à ne pas vous retrouvez obliger de payer son tapis avec un jeu faible car vous avez déjà engagé trop d’argent dans le pot pour pouvoir vous couchez.

Le vol de blind

Le vol de blind est une stratégie de tournoi. Elle permet au joueur de récupérer les blinds pour augmenter son stack doucement sans prendre de gros risques.

Quand voler les blinds ?

Le vol de blind doit s’effectuer une à 3 fois par tour afin de conserver son stack initial et de l’augmenter pour palier à l’augmentation des blinds. Le but étant de relancer lorsque vous êtes juste devant les blinds avec n’importe quel jeu; ça n’a pas d’importance.

Vous pouvez le faire à une table qui joue tight. Si les joueurs jouent trop large, vous aurez plus de mal à voler les blinds car ils seront plus susceptibles de vous suivre et de les protéger et sa peut vous couter cher.

Le faire trop souvent juste avant le bouton peut provoquer une réaction d’énervement de votre adversaire s’il comprend que vous volez les blinds. Et donc l’amener à protéger plus souvent. Essayez de ne pas le faire trop souvent à la même personne.

Ce style de jeu est particulièrement recommandé lorsque vous avez un gros stack à table car cela vous permet d’avoir une profondeur suffisante pour ne pas engager tous vos jetons.

La stratégie du continuation bet

Le continuation bet est une stratégie très prisée des joueurs de poker qui vous fera gagner de nombreux pot à moindre coût. Elle part du fait qu’un joueur n’a qu’une chance sur 3 de toucher quelque chose au flop. Ça veut dire qu’il y a 2 chances sur 3 pour qu’il n’ait rien du tout et que vous puissiez le bluffer en faisant croire que vous avez quelque chose.

Ça consiste en quoi ?

Comme son nom l’indique le continuation bet est la continuité dans votre relance. Le coup se déroule ainsi :

Vous relancez préflop avec une main moyenne 10J. Un joueur vous suis avec une main plus forte que la vôtre AJ.

Le flop tombe : K, 6, 2 tricolore.

Vous allez faire une nouvelle relance pour faire croire à votre adversaire que vous représentez le K car il y a de fortes chances pour que celui-ci ne l’ait pas. (Sa probabilité de ne pas avoir toucher étant plus forte que celle d’avoir touché.

Le joueur ce couche avec pourtant la main la plus forte mais il ne peut pas savoir que vous n’avez pas un K ni payer avec AJ.

Cette stratégie consiste donc à faire croire à votre adversaire en la valeur de votre main.

Quand est ce que je ne dois pas continuation bet ?

Lorsque le flop est trop dangereux. Un flop avec des tirages quinte et couleur de partout ou bien trop d’over cards n’est pas pratique pour effectuer un continuation bet. Car le joueur a de fortes chances d’avoir touché et de suivre votre continuation bet.

Adoptez cette stratégie si vous avez une bonne image à la table. Si les joueurs vous voient comme étant un joueur tight, ils croiront beaucoup plus à vos continuation bet. Au contraire s’ils savent que vous jouez toutes les mains ils auront tendance à vous suivre plus souvent.

Le continuation bet est une arme redoutable à consommer avec modération.

La position : 3ème carte au poker

La position au poker est primordiale. C’est ce qui va définir comment vous allez jouer la plupart des mains. Certains joueurs professionnels estiment que la position est comme une troisième carte en main de par l’avantage que cela procure.

Être en position

Être en position sur votre adversaire signifie qu’il parlera avant vous au flop, ce qui vous permet d’obtenir des informations sur son jeu en le laissant parler en premier et en agissant en conséquence suivant ce qu’il fait.

Le fait de payer votre adversaire en position vous permet de masquer votre jeu. L’adversaire ne peut pas savoir si vous avez sous-joué une main énorme ou bien si vous avez joué une main moyenne. C’est donc clairement la meilleure place pour pratiquer un bluff.

Il est beaucoup plus facile de rentabiliser une main en position car votre jeu est difficilement lisible pour l’adversaire.

Enfin être en position vous permet d’avoir des cartes gratuites si votre adversaire check le flop en premier de parole.

Exemple : Votre adversaire relance, vous suivez, le flop tombe vous ne touchez pas si l’adversaire check vous pouvez prendre la décision de relancer pour faire croire que vous avez une main ou bien check pour avoir une carte gratuite.

Vous avez largement l’initiative du bluff mais n’en abuser pas trop.

Essayez de toujours jouer en position pour faciliter vos décisions et avoir une emprise sur votre adversaire.

Bien choisir sa main

Le poker n’est pas une science exacte. Il n’y a pas une main gagnante dès le départ mais il y a des mains qui sont plus favorites que d’autres. Cet article a pour but de vous conseillez sur les mains qu’il est préférable de jouer au départ d’un coup.

Les mains à relances

AA, KK, QQ, JJ, AK, AQ sont de bonnes mains pour relancer avant le flop ou bien sur-relancer un premier relanceur.

Vous coucherez rarement ces mains et leur puissance mérite quel soit relancer pour les valorisés ou bien pour éloigner un trop grand nombre de joueurs dans le coup. Plus il y a de joueurs dans un coup plus votre possibilité de le gagner avant le flop faiblit.

Les mains pour voir le flop

QK, JQ, 10J, 1010, 99, 88, 77…sont des mains ou l’on peut suivre pour voir le flop et essayer de toucher.

Ce sont des mains qui peuvent rapporter si vous touchez mais qui peuvent aussi couter cher si vous persévérez ou payer trop cher le flop. Il faut savoir les couchés lorsque vous avez des doutes.

Les mains à potentielles

Pour ces mains je conseils d’être un peu plus expérimenté pour les joués. Il s’agit de toutes les mains qui se suivent de même couleur ou qui n’ont que 2 chiffres d’écarts. Exemple : 910 de cœur, 46 de pique… Ces mains ont un potentiel très fort. Vous pouvez jouer des quintes, des flush ou bien des pairs et autre. Mais elles peuvent aussi être très dangereuse si l’adversaire touche une quinte ou une flush supérieure ou bien si vous vous entêtez à suivre un tirage jusqu’au bout ce qui peut vous couter très cher.

Ces mains se jouent avec une bonne profondeur de tapis et un bon niveau car il faut avoir une bonne connaissance entre le risque et le gain potentiel.

Toutes ces mains sont des mains qui potentiellement vous feront gagner de l’argent. Mais arriver à un très bon niveau vous pouvez jouer et gagner avec toutes les mains en bluffant mais c’est une autre histoire. Au poker « le plus important ce ne sont pas les cartes, c’est ce que vous en faites » Patrick Bruel.

Les petits conseils du poker en ligne

Vous connaissez les règles du poker, vous avez fait plusieurs parties avec des amies et vous les avez tous laminé un par un.

Vous vous dites que le moment est maintenant venu pour vous de vous mesurez à la masse des joueurs évoluant sur internet et de se faire une place parmi les gagnants.

En voyant les joueurs de poker professionnels à la télévision on peut se dire que c’est facile de gagner des millions en très peu de temps. Mais il ne faut pas se fier à ce qu’on voit à la télévision.

La plupart des grands joueurs de poker sont professionnels parce qu’ils ont suivis des étapes strictes.

Le choix du site

De nombreux site de poker en ligne sont disponibles et légaux en France. Mais ils ne proposent pas tous la même chose. Les bonus, le nombre de joueurs, le niveau des joueurs, les promotions pour les nouveaux joueurs diffèrent selon les sites.

Avant toute chose il s’agira de bien choisir le site sur lequel vous allez débuter. Si vous êtes débutant et que vous n’avez jamais jouer il est plus convenable de commencer sur un site qui proposera de nombreux freerolls et des parties à moindre coût ou vous ne perdrez pas trop d’argent à commencer à jouer. (Car forcément vous ne serez pas toujours gagnant dès le début). Les nombreux tests d’opérateurs de poker en ligne présents sur le site vous aideront à choisir celui qui vous conviendra.

La gestion du capital

Votre capital de départ doit être assez conséquent. 20 à 30 euros c’est très bien pour commencer à jouer sur un site. Cette bankroll vous permet d’avoir une profondeur de jeu nécessaire pour ne pas tous dépenser tous de suite en jouant 3 parties.

Le but étant de ne jamais jouer plus de 20% de son capital sur des tables. Il faut toujours vous assurez d’avoir une réserve derrière pour pouvoir continuer à jouer. Si vous jouez au-dessus de vos moyens, tout d’abord vous risquez de tous perdre. Ensuite si votre capital est trop faible vous ne pourrez pas jouer sereinement en vous disant « si je perds ce coup je ne pourrais plus jouer ».

Mettez donc toutes les chances de votre coté en jouant des petites tables de cash game ou de sit’n go pour commencer afin de vous adaptez aux styles de la room et au niveau des joueurs. Montez progressivement votre bankroll sans vous emballez à jouer le tout pour le tout. Même si au début sa peut paraitre long, sur le long terme sa devient payant et vous jouerez des tables qui rapporteront de plus en plus à mesure que votre bankroll augmentera.

Jouer fatigué ou énervé

Un conseil majeur que je peux vous donner. C’est d’évité de jouer lorsque vous êtes fatigué. Pour plusieurs raisons.

Votre capacité de lecture ou de raisonnement est diminuée. Vous jouerez donc moins bien.

Si vous prenez un mauvais coup vous vous énerverez plus vite et vous perdrez encore plus.

Vous êtes moins patient.

Enfin, jouer avant de se coucher nuit gravement au sommeil et vous arrivez au taf complètement claquer le lendemain 🙂

Jouer sans envie

Sa peut paraitre idiot et pourtant vous trouverez parfois la nécessiter de jouer sans en avoir envie. Simplement parce que vous vous êtes donné comme objectif d’augmenter votre bankroll. Dans ces cas-là éviter de jouer car vous prendrez de mauvaises décisions et de vous énervez plus vite en voyant que vous n’atteignez pas vos objectifs.

Le Bonus

Evitez de courir absolument après le bonus. Ouvrir trop de tables parce que vous voulez accumuler des points pour débloquer un bonus ne vous apportera rien de bon. Prenez votre temps, la plupart des sites laissent en général pas mal de temps pour les débloqués, ne soyez donc pas trop presser. Ne rentrez pas dans ce piège de « je veux débloquer mon palier de 5 euros » mais finalement j’ai perdu 10 euros en le débloquant.

Le Tilt

Le tilt est l’accumulation de mauvais coups qui vous font perdre votre sang froid et votre lucidité.

Lorsque vous êtes dans cet état-là. Ça ne sert à rien de forcer les choses. Arrêtez-vous de jouer le temps de vous calmez et reprenez sur des bases saines.

Ce point-là est très important. Vous pouvez perdre énormément en vous énervant. Il est plus sage de se dire que parfois ça ne veut pas et qu’il vaut mieux arrêter évidemment ce n’est pas facile mais le poker c’est aussi savoir maitriser ses émotions.

Ces quelques petits conseils vous permettront de bien démarrer le poker sur internet. La règle de base est vraiment d’être rigoureux avec soi-même. C’est comme cela que vous serez rentable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *